Épidémies récentes d'oreillons

                                        

    Durant les dernières années, plusieurs épidémies d'oreillons sont survenues en France, dans les collectivités, touchant majoritairement des sujets correctement vaccinés. Des données similaires ont été retrouvées dans d'autres pays pratiquant la vaccination contre les oreillons.

                                       

/// Épidémiologie

                                                  

Depuis la mise en place de la vaccination, le nombre de cas a chuté de plus de 90 % et l’âge de la maladie s’est déplacé (majorité des cas chez les 15-24 ans).

                                 

En France

    Les oreillons ne font pas partie des maladies à déclaration obligatoire et l’épidémiologie des oreillons est suivie par le Réseau Sentinelles de l’Inserm depuis 1986. Ce réseau a permis d’estimer une diminution de l’incidence d’un facteur 100 entre 1986 et 2011 (respectivement de 859 à 9 cas pour 100 000 habitants). L’âge médian des cas notifiés est passé de 5 ans en 1986 à 16,5 ans en 2011. Le statut vaccinal des cas diffère de manière très significative entre les deux périodes. En 2006, 98 % des cas n’étaient pas vaccinés alors qu’en 2011, 69 % des cas étaient vaccinés. La plupart des cas notifiés sont diagnostiqués sur une base purement clinique, sans confirmation biologique (sur-estimation de l'incidence des oreillons).

    Une analyse des données du PMSI réalisée sur la période 2004- 2010 a permis d’estimer à 85 le nombre annuel moyen d’hospitalisations pour oreillons. Les patients âgés de 30 ans ou plus représentaient 37 % des cas.

    Au cours du printemps 2013, dans cinq régions, 7 foyers ont été identifiés (essentiellement une population étudiante âgée de 18 à 25 ans). Les résultats préliminaires montrent que sur 124 cas pour lesquels le statut vaccinal était documenté 31 avaient reçu 1 seule dose de vaccin (25 %), 90 deux doses de vaccin (73 %) et 3 aucune dose. Cependant, les personnes vaccinées à deux doses avaient un risque de complications significativement diminué par rapport aux non-vaccinés. [2]

                                            

Dans le monde

    Plusieurs épidémies similaires sont survenues dans d’autres pays ces dernières années (Etats-Unis, Grande Bretagne, Pays Bas). La proportion de sujets qui avaient reçu 2 doses de vaccin se situait entre 60 % et 80 %. [2]

                                     Haut de page

                                         

/// Causes de ces épidémies

           

L'efficacité vaccinale diminue au cours du temps

    Le HCSP rappelle que l’efficacité vaccinale est de l’ordre de 85 % 10 ans après l’administration de la seconde dose. Les données françaises indiquent que les personnes vaccinées à deux doses ont un risque de complications significativement diminué par rapport aux non-vaccinés. [2] Les données issues de l'épidémie de 2013 indiquent que le risque de contracter les oreillons augmente de 10% pour chaque année suivant la 2e dose vaccinale : OR = 1,10 [IC 95% : 1,02 à 1,19]. [1]

                                               

L'insuffisance de la couverture vaccinale

    L'OMS prévient qu' « une couverture vaccinale infantile insuffisante contre les oreillons peut entraîner un glissement épidémiologique de l’incidence de cette maladie vers des classes d’âge plus élevées, susceptible de conduire à des taux de morbidité grave et de complications plus importants que ceux enregistrés avant l’introduction de la vaccination à grande échelle. Par conséquent, le fait d’introduire la vaccination anti-ourlienne dans un programme national de vaccination impose de chercher à lutter efficacement contre la maladie. »  [3]

                                      

    Ainsi, l'affaiblissement de la protection vaccinale au cours du temps, associée à l'absence de booster naturel dans les populations vaccinées et la persistance du virus par une couverture vaccinale insuffisante, favorisé par un milieu confiné, pourrait expliquer les récentes épidémies d'oreillons dans les collectivités.

Haut de page 

                                                           

Sources

  1. Waning immunity against mumps in vaccinated young adults, France 2013 [cité 3 août 2017]. Disponible sur: http://invs.santepubliquefrance.fr/en/pmb/invs/(id)/PMB_12883

  2. Cas groupés d’oreillons en collectivité : conduite à tenir [Internet]. [cité 3 août 2017]. Disponible sur: http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=364

  3. wer8207mumps_Feb07_position_paper.pdf [Internet]. [cité 1 août 2017]. Disponible sur: http://www.who.int/immunization/wer8207mumps_Feb07_position_paper.pdf?ua=1