Composition des vaccins contre la rougeole

            

               

Tous les vaccins actuellement disponibles sont des vaccins vivants atténués, utilisant différentes souches ( Schwarz, Edmonston-Zagreb, AIK-C, Moraten etc.) toutes dérivées de la souche originelle dénommée Edmonston. Le vaccin rougeoleux sous forme simple (Rouvax®) n’est plus disponible depuis fin 2017.[1][2][4] 

Seules les formes trivalentes, associées aux vaccins contre les oreillons et la rubéole sont actuellement commercialisées en France :

  • Le vaccin M-M-R Vax Pro®, qui contient la souche Edmonston Enders ;

  • Et le vaccin Priorix®, qui contient la souche Schwarz.

Elles sont produites sur des cultures cellulaires d’embryons de poulet, cultivés séparément et mélangés avant d'être lyophilisés. [1][3]

Les vaccins ROR ne contiennent pas de thiomersal ni autres conservateurs. Ils sont également dépourvus d'adjuvants.[3]

               

 Les compositions des vaccins actuellement commercialisés en France sont : [2]

 Vaccins  Composés antigéniques Excipients  Adjuvants 
M-M-RVAXPRO

 Une dose (0,5 ml) contient :

  • Virus de la rougeole (1) souche Edmonston Enders (vivant, atténué) : au minimum 1 x 103 DICC50* 

  • Virus des oreillons (1) souche Jeryl LynnTM (niveau B) (vivant, atténué) : au minimum 12,5 x 103 DICC 50* 

  • Virus de la rubéole (2) souche Wistar RA 27/3 (vivant, atténué) : au minimum 1 x 103 DICC 50*

* dose infectant 50% des cultures cellulaires.

(1) Produit sur cellules d'embryon de poulet
(2) Produit sur fibroblastes de poumon diploïdes humains WI-38

 Poudre:

  • sorbitol (14,5 mg),

  • phosphate de sodium, 

  • phosphate de potassium, 

  • saccharose, 

  • gélatine hydrolysée, 

  • milieu 199 avec sels de Hanks, 

  • milieu minimum essentiel Eagle (MEM), 

  • L-glutamate de sodium, 

  • néomycine, 

  • rouge de phénol, 

  • bicarbonate de sodium, 

  • acide chlorhydrique (pour ajuster le pH), 

  • hydroxyde de sodium (pour ajuster le pH),

   Solvant:

  •  eau pour préparations injectables. 

Le vaccin peut contenir des traces d'albumine recombinante humaine (rHA) et des traces de néomycine. 
 Aucun
PRIORIX

Une dose (0,5 ml) contient : 

  • virus de la rougeole vivant atténué (1) (souche Schwarz) : au minimum 103,0 DICC503

  • virus des oreillons vivant atténué (1) (souche RIT 4385, dérivée de la souche Jeryl Lynn) : au minimum 103,7 DICC503

  • virus de la  rubéole vivant atténué (2) (souche Wistar RA 27/3) :  au minimum 103,0 DICC503

(1) produit sur cellules d'embryon de poulet
(2) produit sur cellules diploides humaines (MRC-5)
(3) dose infectant 50 % des Cultures Cellulaires. 
Vaccin
  • Acides aminés

  • Lactose (anhydre)

  • Mannitol

  • Sorbitol (9 mg)

  • Traces de néomycine

Solvant

  • Eau pour préparations injectables

 Aucun

            

            

Sources

Littérature grise 

  1. GuideVaccinations2012_Vaccination_contre_la_rougeole.pdf [Internet]. [cité 26 sept 2018]. Disponible sur: http://inpes.santepubliquefrance.fr/10000/themes/vaccination/guide-vaccination-2012/pdf/GuideVaccinations2012_Vaccination_contre_la_rougeole.pdf

  2. Vaccins - MesVaccins.net [Internet]. [cité 26 sept 2018]. Disponible sur: https://www.mesvaccins.net/web/vaccines?utf8=%E2%9C%93&name_or_disease=disease&search-by-name=&search-by-disease=8&search-by-age=&age_unit=ans&commit=Chercher

  3. Green-Book-Chapter-21-v2_0.pdf [Internet]. [cité 29 sept 2018]. Disponible sur: https://assets.publishing.service.gov.uk/government/uploads/system/uploads/attachment_data/file/147968/Green-Book-Chapter-21-v2_0.pdf

  4. WER9217.pdf [Internet]. [cité 30 sept 2018]. Disponible sur:http://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/255149/WER9217.pdf?sequence=1